La saison de La Louvière Centre commence demain aux Barrages de l’Eau d’heure.

Travailler dur pour commencer fort.

C’est ce lundi 6 juillet que débute la préparation de La Louvière Centre. Au calme et en mode nature. Les coquettes installations du club d’Erpion, près des barrages de l’Eau d’Heure, sont un vrai premier choix pour une “mise en bouche” de saison. Pour la beauté  du cadre, l’assurance du dépaysement et la qualité de l’infrastructure.

Les “Barrages” sont généralement propices à la détente et la déconnexion. Sauf que 9 entraînements et une activité “team building” attendent les 26 joueurs invités à vivre une semaine très prenante. Ca va suer, courir, jouer, se “vanner” et révéler les personnalités.

6 jours de mise en train, chrono souvent en mains. Entraînement à jeun, au tout petit matin (8 h) pour un réveil tonique. Le ton “discipline “librement” consentie” de la future saison est donné avec une priorité forte au volume de travail foncier et au nombre de séquences nécessaires pour monter en puissance. 

Avec 2 stages et un programme de matchs amicaux très fourni, juillet et août seront “focus” sur la “prépa” physique, tactique, mentale et l’alchimie de la cohésion. Les 4 vertus de la réussite collective. 5 questions clefs à Ousmane Sow, en guise d’apéro de saison.

Ousmane, les “mobiles” de ce stage d’entrée qui sera suivi d’un autre, à Paris, cette fois, à la fin du mois?

“Le groupe et le staff vont se découvrir vite grâce à une première semaine en immersion totale. Elle sera l’occasion d’un état des lieux de la forme de chacun pour individualiser la suite de la préparation en fonction des niveaux”.

Des entraînements très matinaux. Des journées bien remplies. Bernard Bouger marque d’emblée son territoire.

“Bernard s’implique à fond dans ses projets sportifs. Il réussit souvent à faire progresser les groupes qu’il prend en charge grâce à son management humain. Il priorise le collectif  tant côté staff que côté joueurs. A Fleury, notamment, il a laissé une trace positive de progression et de résultats sur plusieurs saisons. Il implique tout son staff dans le travail et le partage d’expériences. Il est rassembleur, communicant et bosseur. Il va d’emblée mettre le curseur à un niveau d’exigence élevé”.

Les jeunes seront d’emblée dans le grand bain…

“On veut, à moyen terme, que le recrutement pour le noyau A, se fasse en priorité, en interne. Cela prendra du temps. La génération montante devra être patiente même si elle pense avoir le talent pour prétendre à du temps de jeu. Le talent n’est qu’une facette du métier. Au niveau où on pratique, en nationale 1,  la valeur de la compétition est plutôt relevée pour s’imposer, sans transition,  sur les plans athlétique et tactique. Le talent aide mais il a besoin de tant d’autres critères pour déboucher sur la réussite dans la régularité”.

Le recrutement n’est pas terminé ?

“Nous devons, en priorité, recruter au poste de gardien. Les mois de juillet et août seront aussi l’objet d’un recrutement sélectif, en fonction des bonnes opportunités du marché sur d’autres postes où l’on aurait constaté des faiblesses”. 

L’essentiel est d’être prêt pour le premier match de championnat…

“C’est clair mais on ne négligera pas notre entrée en Coupe de Belgique. Tout est fait et notamment deux stages pour que le groupe soit collectivement à un bon degré de forme et l’équipe en phase de cohésion pour réussir notre saison. Le nombre important de matchs amicaux va donner des minutes à chacun et l’occasion au staff de se faire une idée globale des complémentarités, forces et faiblesses de l’effectif. En fonction, on activera ou pas un “recrutement bis”.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *