Quelques mots d’Oronzo Pupillo : 65 ans de présence sans interruption.

“Un matricule presque centenaire et jamais tronqué”. 

Les dirigeants de La Louvière Centre boostent les énergies historiques du club.  

Patrick Carton va fédérer, à quelques mois du centenaire,  le “Glory Club”, une synthèse d’anciens joueurs. Ils bénéficieront d’avantages concrets pour leur contribution à l’histoire du club. 

Le “Glory Club” va rayonner, en rangs serrés, le jour des matchs et se confrontera, régulièrement, à la direction du club. Dans un esprit évolutif. Le “Glory Club” s’invitera dans les activités majeures: le gala de fin de saison 2020-2021 et, en toute logique, le tournoi des vétérans.  

Le président d’honneur, nommé il y a quelques temps, symbolise la double dynamique du club : moderniser la gestion tout en impliquant ceux qui ont écrit quelques belles pages de son histoire. 

Oronzo Pupillo a vécu, avec passion, 65 des 98 ans de la vie du club. D’où sa légitimité au poste de président d’honneur : “J’ai été surpris de la proposition d’accéder à ce poste honorifique. Je ferai de mon mieux pour apporter ma contribution. J’ai tout connu ou presque avec le matricule 213. Dès l’âge de 5 ans, mon père me conduisait au stade. J’ai joué en catégorie d’âges, été supporter, dirigeant, président puis sponsor du club”. 

Un club qui n’a pas toujours été un long fleuve tranquille. Oronzo confirme: ” Comme souvent dans le milieu du foot de la région du Centre. Notre club a toujours bien résisté aux turbulences. A quelques mois de son centenaire, le matricule est toujours identique à celui d’origine. Le club a grandi, prospéré, souffert, vécu et survécu. Comme toute entreprise, il a connu des hauts et des bas”. 

Le “plus haut” de l’histoire, Oronzo l’a vécu en live, avec la saison de la montée, en  2018-2019: “Huseyne m’avait  demandé de revenir au club. Tout a bien tourné, avec une équipe, sur le terrain, soudée et performante et une équipe en interne qui faisait de son mieux pour organiser le club. Après la saison du titre et au début de la suivante, il y a eu le long épisode de la reprise du club. Cette transition a pesé sur la préparation de notre arrivée en D1 amateurs”.

Oronzo ne se veut pas donneur de leçons : ” Le niveau de la D1 amateurs où l’on retrouve des clubs wallons et flamands est bien plus élevé que la Division 2, purement francophone. Les qualités athlétiques et les moyens financiers des concurrents sont bien plus élevés qu’en d2 amateurs. On s’est sauvé de justesse. Notre club a 3 mois pour compenser les départs tant dans le staff que dans l’équipe. Soyons optimistes. La structure administrative est bien au point et notre centre de formation est dans de bonnes mains. On a des compétences locales à des postes stratégiques et des projets pour dynamiser le club”.

La famille Pupillo est incontournable sur le site très fréquenté de Dienne: “Mon fils, Giovanni s’occupe de l’équipe de P3. Il  sera aussi responsable des organisations et festivités du club. Notre société sponsorise depuis plusieurs saisons. Un club, ce n’est pas qu’une équipe 1. Cela doit vivre, fêter, se réunir, organiser, former une communauté où l’on sent l’amour du maillot”. 

Quelques mots d’Oronzo Pupillo

Président d’honneur de La Louvière Centre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *